Des poèmes

Paul Klee, Small Dune,1926



























Des remuements de sentiments à l’orée du secret,
frontaliers de l’inavouable, galets légers polis
doucement par l’eau d’une observation et le temps.
 
Petites choses décisives libérées des chemins durs
qui nous y conduisent. Les essences sont seules,
en tête à tête et de leur parfum émane tout le sens.

Fragment d’une note sur Alain Brissiaud