Amuser la sève


Un phénomène – Toute mort succède si vite à toute mort qu’on appelle ce phénomène vie.

 
Posthistoire – Dans une époque très lointaine, nos siècles récents se confondront à la préhistoire. Ne vous étonnez pas de nos accès de barbarie.

 
Placebo dépendance – Cette minute rare et de l’ordre de la joie, qui tombe en point d’orgue d’une séance d’écriture exaucée, est l’instant où se mue le désir de s’écrire en besoin de se nourrir d’être écrit. Clé de voûte chargée de jouissances gigognes, et cause de l’aggravation de la dépendance à ce placebo qu’est écrire.

 
Lance – L’homme a dans le ventre plantée à chaque désir une lance qui saigne et meurt.

 
L’écart – Un créateur trop loin de son œuvre, qui ne lui ressemble pas, déçoit à la hauteur de l’écart qu’il y a du cri à la gueule qui le pousse. Pas au-delà d’une huchée semble être la distance honnête de l’esprit à la main.

 
Toupie – Cette petite toupie de bois, sèchement tournée entre mes doigts, sa rotation est si rapide autour de son axe parfaitement vertical qu'elle semble réellement immobile et posée minutieusement sur sa pointe. Miracle que cette vitesse impensable comme un pont invisible entre deux états.

 
Bulle – La passion est comme ces bulles fusionnées en une double, et qui quoique bien réelle n'est constituée en somme que de deux vides accolés et tenus dans la limite d'un mélange artificiel et visqueux, et qu’un rien d’étranger – index, souffle – suffit à crever.
 

Sentence – Il y a des choses qui tiennent. Je m'en tiendrai à ces choses.

 
Œuf – La certitude que je ne connaîtrai jamais contient la croyance qu'un jour je connaîtrai.

 
Se laver – Si parfois le grand salaud est un grand artiste, c'est parce qu'il a, lui plus qu'un autre, grand besoin d'être lavé par une œuvre.
 

Craie – La certitude est une équation humaine dont la craie n'adhère pas au tableau divin.
 

Tu n’es pas sans ignorer – Les questions que tu te poses, ne laisse personne d’autre que toi ne pas y répondre.
 

Un nombre premier – Le poète est dans l’infini arithmétique du monde un nombre premier, divisible par lui-même et par l’unicité sans fin de l’homme.
 

Amuser la sève – Que toutes les réponses soient acceptables nous console de ce qu’aucune n’est jamais valable.
 

Boutons, racines – Quand je pense à tout ce qui grouille ou demeure dans la terre : bêtes, feu, morts, je vois les frondaisons comme les vraies racines, et les racines comme les fleurs arides d’un ciel obscur et dur et plein, où nous-mêmes sommes les primes boutons d’une efflorescence de la mort.

 
Dissonance – Il est un dessin que j’aimerais moins s’il n’avait en lui cette partie que je n’aime pas.

 
Ce sentiment de plénitude du réel – L’angoisse et la joie sont une même chose. C’est l’image du jour sur cette chose qui laisse penser qu’il y a celle-ci puis telle autre.


(D'autres extraits de ce Supplément à la Salle d'attente dans le n°66 de Diérèse)

Aucun commentaire: