Refonte

La voix tire un trait entre l’homme et l’esprit de
l’homme, comme un éclair solide, et qui brûle et
enlumine ce chemin. Une rupture si vive qu’elle
refond aussitôt ensemble, et plus durablement,
tout ce qu’elle rompt, créant l’énergie brève que
nécessite ce soubresaut de lumière qui toujours
imprime plus en nous l’objet pudique du poème.

Aucun commentaire: