Constitution

Vous avez tourné vos routes : elles ne
mènent plus qu’à vous. Et les glissières
de sécurité qui les bordent sont faites
de réseaux de conversations, de colloques,
de mille droits et libertés postulés. Vos
routes sont pavées des braises des lois
de l’homme — grâce à la constitution
desquelles tout pas vous garantit et la
faute et sa pénitence. Un jour viendra,
proche : il restera vos lois. Vos lois seules
sur la table. Et autour aucun homme.

Aucun commentaire: