Monocorde

Le plaisir est comme la
douleur, une alerte qui nous
crie que de l'étranger


est entré en nous. Et de
l’un à l’autre, le monocorde
équilibre de n’être que soi.

Aucun commentaire: