Fuseau

Sans un pas j'emprunte
un chemin que ne découvre
jamais se mouvoir.
 
C'est celui du silence,
sur lequel, langue pendante,
chaque autre s'enroule.

Aucun commentaire: