Phalène

Il est près de midi et la phalène
s’est posée à la nuit ses ailes
 
étendues sur les mots fraction et
l’infini d’une maxime punaisée
 
sur le mur. Elle n’a plus bougé
depuis. Comme moi. Et c’est à
 
cause de la mort ou de ce que cette place
pour reprendre son souffle est parfaite.

Aucun commentaire: