pas proches

à l’image mère de nos corps
en ce jour nôtre de naissance
nous serons allés nos chemins tête-bêche
 
dans les peines
 
de la séparation
et de la séparation des peines
 
larmés ou non
 
et dans la définitive sidération
d’un nouvel état

nu
chaque jour plus reconduit.

Aucun commentaire: