l’implant

la déception creuse,
où germe l’influent.

la pensée descendue tout au cœur,
en l’esprit vacant pénètre l’autre :

où il pense.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

délicat l'implant, demande une parfaite compatibilité pour prendre, beaucoup de soin pour résister à l'épreuve du temps
Christine

Stéphane Bernard a dit…

Merci pour tous ces sympathiques commentaires, Christine, belle implication de votre part !

(Ah oui, est-ce que vous pouvez vous identifier à chaque fois ? Votre prénom peut suffire... Ça me permet de mettre un visage imaginaire sur vos mots. Et ça évite aussi les confusions.)

Noella a dit…

Bienvenue chez moi!

Anonyme a dit…

toujours identifiée,
non, pas impliquée,des émotions partagées
les visages imaginaires sont les plus beaux, qu'ils gardent leur part de mystère
Christine

Noella a dit…

A quand la réalité ?

Anonyme a dit…

Et le temps passe...
Danielle