combinaison gagnante

le souffle que le poète redonne au cœur,

c’est ce qui fait se mouvoir

ce que le philosophe a retendu d’esprit.

2 commentaires:

Charles Bodet a dit…

et comment!

Anonyme a dit…

Alors dansez maintenant !