lazaret

le bleu du ciel et les étoiles
sont les cosmétiques de notre déréliction.

l’un occulte au jour le désert noir où nous sommes ;
les autres, paillettes froides, l’illuminent nu :

îlots incommuniquants jusqu’où seuls la peur,
l’espoir et l’œil font des ponts.

Aucun commentaire: