poème de Tiphaine

la nuit tombe !, dit-elle, en colère,
du haut de sa petite chaise,

ê va pas tomber dans mes cheveux, la nuit !, dit-elle,
le regard inquiet, les mains dans les cheveux,

ê va pas tomber dans mes yeux, la nuit !, dit-elle,
le visage grave, les mains sur les yeux,

ê va pas tomber dans mon assiette, la nuit !, dit-elle,
en colère encore, les mains sur l’assiette,

ê va tomber PAR TERRE !, crie-t-elle,
lançant une pierre invisible là où le soleil a chu.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Quel bel enfant, j'aime cette spontanéité naturelle que dégage chaque enfant, c'est ce qu'il y a de plus difficile a maintenir avec les années, la spontanéité.