poème de chevet

elle, haletante dans la nuit.

son bras aveugle
s’abat sur la bouteille,
et puis

ta bouche a le goût de nos sexes,
et le goût du Coca,

muette, quand elle dit merci.

Aucun commentaire: