ivrogne avec chiens

la mê’ et l’pê’, i obéit, hein, bouchon ?
madame baisse la tête –
ou acquièce. mêêê ! le p’tiot,

i faut l’dlesser, hein ! sans quoi !

et en effet, le petit piaille,
glapit, sautille en tout sens,

tandis que le père tremble sous le plein soleil,
comme glacé jusqu’aux os,
tandis que la mère,

se soustrayant dans l’ombre,
sert de toute la force de ses deux pattes avant,
ma jambe, prête à la broyer.

Aucun commentaire: