ce ne sont pas des choses à dire

son ami décroche pour lui.
hé, salut ! comment va ?

radieux quelques secondes, le visage ami
se fige, vire au grave. te le passe.

ses yeux voudraient l’avertir
quand il tend le combiné.

les regards se fixent, se jaugent.
deux mains s’effleurent.

oui ?
au bout, une voix

inaudible,
un brouillard de sanglots.

son sang le quitte : “notre fille !” pense-t-il.
les sanglots s’éclaircissent. c’est ma mère.

“sa mère.”
LE SANG LUI REVIENT.

elle a voulu se
DEFERLE EN LUI !

tandis que les sanglots, à l’autre bout,
redoublent.

Aucun commentaire: