imminence

la vieille demoiselle parcheminée et bossue
se fend de quelques degrés de plus devant le nouveau-né,
dit qu’il est beau, oh oui, qu’il est beau !,
qu’autrefois ils naissaient laids, oh vous savez, tout fripés !
et l’on rit, et la jeune femme dit qu’il faut maintenant
que l’enfant rentre, à cause du soleil,
et l’octogénaire de répondre qu’elle comprend,
qu’il vaut mieux, bien sûr,
et cette tristesse dans l’air quand elle ajoute
qu’en voisine elle aura bien l’occasion de le voir grandir.

Aucun commentaire: