toutes ces îles

tu te souviens quand tu étais petit oh tu devais avoir
huit dix ans tu me coiffais de manière si drôle que je
ressemblais à Einstein ou à un clown c'est vrai mes
cheveux sont devenus si fins avec le temps la maladie
ton père lui quand il est né avait le cheveu fou ton
grand-père qui ne se coiffait plus sur la fin parce que
je lui disais fini la bagatelle ! c'est qu'il dormait sans
rien au-dessous de la ceinture ! et qu'il insistait ! mais
avec mes problèmes et chez les hommes ça a plus
d'importance vois-tu tu dois avoir une copine non ?
tu n'en dis jamais rien et je n'ai pas été élevée comme
ça tu sais notre père n'était pas souvent là mais tout de
même ! et lui nous ramenait toujours des souvenirs de
toutes les villes qu'il faisait dans son bel uniforme
d'officier au long cours Nouvelle-Orléans Carthagène
Panama Cayenne New York San Francisco et toutes ces
îles Martinique Haïti Cuba et je les gardais précieusement
ah toutes ces îles les poupées les coffrets les colliers
c'est pas comme ton père qui croit que je perds la tête
avec la maladie mais lui vient me voir pour me voler
avec mon consentement alors il a peut-être bien raison
ah on peut dire qu'on a été gâté ça a commencé à l'école
rien ne rentrait un jour on nous dit madame monsieur il
n'y a rien à faire faut lui trouver un travail et puis ça a
été
"elle" ! Sylvie m'a dit qu'elle l'a vue il n'y a pas
longtemps
tu ne la vois toujours plus ? oh tu pourrais mais
elle nous a
tant causés de soucis tu dois savoir que tu as
un nouveau
frère ? oh celle-là et les hommes et ton père
qui ne voyait
rien ou ne voulait rien voir et toi qui nous
rends si fiers
mais ton père est trop bête pour s'en
apercevoir et ah si
ton arrière-grand-père était là mais bon
je t'embrasse parce
qu'ici on vient de m'appeler pour le
dîner mais tu sais je
n'ai pas très faim et tous les autres
vieux là ! qui ne pensent
qu'à ça manger ! manger ! et qui
vont crever la bouche
ouverte et dire que je suis vieille
comme eux ah profite
profite de tout si seulement ton père
ne me volait pas je te
donnerais oh profite oui ! OUI !
J'ARRIVE ! bon cette fois
il va falloir y aller.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Oui!